Patrick Wateau

Itinérance et pas
Tome I
Un autre néoplatonisme
ISBN 978-2-912824-97-4 / philosophie/ 25 euros.

Tout ce sur quoi le dicible n’a pas encore mordu est-il l’indicible ? une partie seulement ? rien de lui ? Faut-il que l’Expérience trouve à s’exprimer en modifiant les angles et en creusant l’écart entre le Principe et le monde ? Car l’appelant n’est pas opposé à l’abstraction réflexive, mais il veut d’abord qu’elle ne soit pas le point de départ ; il veut qu’elle reconnaisse son caractère de mouvement second, possible seulement si le mouvement premier donne force au silence de la nescience et maintient là ses exigences.

« Autant le Grand Jeu se voulait métaphysique, autant le néoplatonisme est une mystique expérimentale, expérence mystique relancée par la transcendance ineffable. Si le Principe n’est plus vivant que dans le sens dynamique de son unité transcendante, l’expérience de cet infini est d’abord l’expérience par laquelle l’Un manque essentiellement. »

( Tome 1, p. 315 )

Itinérance et pas

Tome II

S e u l  v e r s  l e  S e u l

ISBN 978-2-912824-98-2 / poésie/ 15 euros.

Dans la mesure où le discours est toujours déjà dépassé, l’ineffable étant éprouvé par-delà ce dépassement, on pourrait se demander si le silence originaire diffère du silence de ce qui n’a pas encore été dit. L’audace de la parole poétique apporte t-elle une réponse ? L’ineffable est-il exprimable parce qu’il suscite un exprimant au-dessous de lui ? Cet exprimant doit-il être nécessairement poétique ? Et pourquoi l’expérience mystique aurait-elle besoin d’une mise en forme littéraire qui viendrait la dénaturer ? On le voit, l’ignorance s’éprend d’elle même quand tout l’interroge.
Ainsi naît la mystique.  PW.

Est-elle vivante
l’épreuve
de
se purifier ?
De prendre le teint de l’os
avec une virginité ?
Elle est une respiration faite séparation.

« Si l’hénologie négative cherche à identifier l’Un au-delà de l’être, sans être et sans condition, sans même d’hénologie, la condition humaine renvoie malgré tout à ce qui fait exister sur terre ( poème tolmique autant qu’exérétique , en sachant que cette part se déplace du champ simplement poétique vers une autre simplicité. »

( tome 2, p. 25 )

«  La cendre n’est pas seule trace de la foudre ;

elle l’est du vide,

lui-même foudroyé. »

( tome 2, p 139 )

«  Tranchant du crâne,

un retire deux,

fend par le milieu la pierre du sacrifice. »

( tome 2, p. 160 )

Patrick Wateau, poète et peintre, est né en 1959.

Publications de Patrick Wateau:

ÉDITIONS JOSÉ CORTI : Minerve,1999. / Bernard Noël ou l’expérience extérieure, 2001./ Docimasie,2001./ Semen-contra,2004./ Hécatonomie,2004./ Ingrès,2006. /Essai d’héréticité,2008. ÉDITIONS OBSIDIANE : Sklêros, 2007. ÉDITIONS UNES : Les douze questions de mendicité, 1997. / Rien simple ou pur, 1997./ Par argument de mort,1999./ Le non-dormir, 1999.ÉDITIONS ATELIER LA FEUGRAIE: Terre de sédentarité,1995./ Le plus doucement du monde,1999. /Abruption,2003./ Incende Noir nominal,2008. ÉDITIONS GRÈGES: J’ignore,2010.

Patrick Wateau sur Passion du Livre

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s