Fabrice Ehanno

Chroniques fugitives

ISBN 9 782919 121038 / 102 p-17 euros

Extraits

« Maintenant et à chaque voyage, tu distingues un peu mieux la part du réel, tu t’en approches un peu plus de cette ligne du bout de l’horizon, ton horizon ».

Il me semble un peu succinct de présenter ce recueil ambulatoire comme un puzzle éclaté d’impressions de voyage ,une quête existentielle, solitaire et fuyante le cours d’une année sans cesse prolongée … et continûment, ce personnage dérouté qui tente de saisir des fragments de monde.

Pour ma part, j’ai voulu représenter, raconter le monde et ses possibles :

son étendue, sa matérialité, le passage du temps et l’invisible, l’imaginaire enfin…

cet univers aléatoire et fugitif. / F. E.

———————————-

Le narrateur de ce recueil poétique, souvent intimiste, pourrait se présenter comme un homme d’une trentaine d’année solitaire et contemplatif. Moi-même, le metteur en scène, l’auteur de ces Chroniques fugitives, suis un homme de 40 ans, agent du patrimoine, marié et père d’une petite fille.

A travers l’écriture, je tente de présenter des éléments vécus ou simplement observés, croisés, imaginés qui viennent contrarier le train-train, la banalité du quotidien. Une manière comme une autre de faire l’école buissonnière puisque j’ai quitté l’enseignement il y a 8 ans, à 32 ans justement : l’âge du narrateur.

Le thème récurent de ce triptyque à la fois narratif et poétique est le voyage sous toute ses formes : touristique, échappatoire, introspectif, imaginaire et temporel.

Mais plus qu’un simple carnet de voyages, j’ai la prétention de saisir des atmosphères, des fragments de monde, des rêves et des sensations, et peut-être aussi, un absolu, une insaisissable vérité, le vieux mythe platonicien.

Je pense que tout un chacun peut se reconnaître dans la multitude des situations décrites dans ce livre. Aussi, je pense avoir déjà partagé la plupart de ces expériences avec la plupart de mes (futurs) lecteurs. /F.E.

ça commence par un songe, des îles, une escale en avion

ce désir d’inconnu

entre jungle et lumière

anthracite et vermillon

une fuite éternelle, exotique, sur des cartes aléatoires

et ça se précise… en cinémascope, au réveil…

l’irruption d’un paysage éclipsant les horizons intimes

– là-bas

entre feuillage et lumière, cette ligne de fuite

– très loin

où se noient d’ordinaires transhumances en va-et-vient

continus

et par-delà :

le rêve, l’improbable, un retour en avant sur l’échiquier

du possible

pourtant

alors que tourne mon manège quotidien

il suffirait d’un accident, une correspondance

pour basculer dans la tourmente, le merveilleux péril

d’un aller sans retour

Bâtiment C – 5e étage/Paris Grande Couronne

Fabrice Ehanno, né à Nantes en 1969, a d’abord entrepris des études d’Histoire et une courte carrière d’enseignant avant de s’orienter vers le métier de bibliothécaire. Depuis presque 7 ans, il écrit régulièrement chez lui, en voyage ou dans les transports en commun. Il collabore à la revue Plein Sens ( Paris) et y est fréquemment publié. Il vit et travaille en région parisienne.

Publicités

Une réponse à “Fabrice Ehanno

  1. Explorer l’entre-deux, c’est une autre forme de plongée. J’aime bien l’idée… et ces textes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s