Mireille Batut d’Haussy

La confession de Wofgang A.

107  pages – 20 euros / EAN 9 782912 824448

Cône sud, années 70. Un rapport fou à la folie pour décrypter celle de l’histoire, la sienne confrontée au règne de l’Abjection.

Tuer – La mère risquée – au prix de la réalité.

Préférer le sacrifice à la douleur occulte, entretenue, qui sait ? idolâtrée, telle une preuve insigne de vie propre. Consacrer la perte sans la sacraliser.

Le dieu au couteau ne détient-il pas le mot de la faim, celui de la fin qui fait seuil… MBH.

Clémence – Marie-des-Victoires

72  pages – 20 euros / EAN 9 782912 824462

 » L’imaginaire, c’est ce qui manque au réel pour être vrai. Ouvriers de l’imaginaire, donc, ces fantômes-phantasmes contagieux qui décèlent une brèche dans l’asphyxiant purgatoire des dieux où ils sont confinés. Mais l’angoisse de l’ouverture qui marque un risque sécrète du concret à l’état pur ; et ces décaties du dérapage contrôlé sont soudain confrontées à l’horreur du possible et doutent d’avoir jamais été des idoles. Pourtant leur rire consacre, tambour battant, le succès de leur entreprise : rompre l’absurdité des jeux de pouvoir, pour servir ensemble de caisse de résonance à l’indicible pressenti.  »  MBH.

Un climat rêvé pour le poison Nabab /

 » Plage d’oubli pour macrosillons d’ultime déception.

Il porte en lui une enfance d’avant la lettre, à laquelle une certaine mort de l’esprit et du corps lui permet l’accès.

Elle, la gosse, est une plante jalouse, vorace, porteuse latente de la féminité trouble qui marque pour lui le seuil définitif d’un inéluctable exil. Qu’advient-il quand la bouée de sauvetage se meut en instrument de naufrage ? Rien ; du tragique à l’état pur, l’instant d’un homme ; pour dire sans mots la futilité des sentiments qui voudraient pervertir les mots.  » MBH.

Parole contagieuse

84  pages – 20 euros / EAN 9 782912 824431

« Parole contagieuse » réunit : « Le paysage…etc »,Le « monologue de Lazare » et « L’Embarcaterre ».

Ils ont un lieu commun : le no mind’s land d’un navire qui bat pavillon psychiatrie chronique. Les mots incarnés de quatre aliénés pathétiques nous poussent vers des rivages que l’on entrevoit comme on fixe une éclipse pour naître à un autre regard. Les archaïsmes se nouent à la voyance quand nos sens se confondent pour livrer passage à l’Unique qui nous habite.  »  MBH

Survie hantée de ratures.

90  pages – 20 euros / EAN 9 782912 824424

Sorte de lettre à ses acteurs où la dramaturge et metteur en scène tente de dire ce  » mal aux autres  » qui la pousse à travailler l’écart pour, parler au Contraire, dire l’Autre de vive voix, à feu vif ; dire l’impossible du dire que le corps ne consent pas à trahir.

Désaxer, rendre l’asphyxie asphyxiante pour en épouser la Source, ouvrir la voie à ce qui passe.

 » Le métier d’acteur est Profession de Foi, c’est ce qu’ont toujours signifié pour nous les choix de Télos.  »  MBH

Lazare ou l’équation F.

115  pages – 20 euros / EAN 9 782912 824455

 » Transité, travaillé par les rumeurs de l’Inouï, le chœur des acteurs se voue à servir de porte-voix à l’homme jamais en-allé, greffé à son labyrinthe-dérive comme la lèpre au château. »  MBH

A propos de « Lazare ou l’équationF »

Cri Bleu sur fond bleu.

95  pages – 20 euros / EAN 9 782912 824417

Ces cris graffités avec les ongles dans la lèpre des mur-mures n’ont jamais été que des cinés sur fond de cavernes. Aujourd’hui, ils sont  livrés, inscrits. Ce  » La  » dit donne à ces lambeaux le ton d’un bonheur, celui de pouvoir dire merci à ceux qui me l’ont permis.  MBH.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s