Jean-Marc Pigeon

Chambres d’échos.

108 pages – 20 euros / EAN 9 782912 824745

Echappés ou délivrés de leurs boîtes à malices, des textes ont surgi, tel le génie d’Aladin, pour nous convier à une fête du coeur et de l’esprit.

Machines à sourire ou à rêver, ils déposent leur secrète poésie au creux de notre oreille pour y réinventer le fruit de la mer et l’inoui de son souffle, l’enfance restituée du coquillage comme promesse d’éternité.

Un long chemin d’architecte, allant des réalisations les plus modestes à la grande Commande publique…jusqu’au jour où s’imposa à l’auteur le besoin de faire un travail de création et d’écriture hors des contraintes professionnelles. Les textes réunis ici constituent, dans la démarche de l’artiste sur le thème des coffrets-reliquaires, un élément faisant écho à la conjonction des pièces enchassées dans la poésie qu’elles sécrètent. Avec humour, émotion, l’auteur prend au vol ou confisque dans son filet moments et lieux qui rythment son quotidien, riens entrechoqués pour créer harmonies et dissonances dans la grisaille des jours.

« Un maillon, un temps », paru en 1995, avait déjà permis à Jean Marc pigeon de témoigner de sa jeunesse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s