Florence Gourier/ Oeuvres.

Dans les champs magnétiques de Florence Gourier

Françoise Kerisel, 26 avril 2009

Marines.

Au commencement, il y eut un naufrage – mêlée de bois qui craque, de paquets d’eau, de fer, de toile, de corps  qui basculent, secousses sous un ciel d’encre, et le vent qui souffle.

L’île a été trouvée par un rescapé : minuscule triangle à la mer. Ce point, ce cosmos à lui seul, il l’a inventé. A ce mirage il assure son ancrage mental.

Egée, dit-on, était un géant blanc dont le corps déchiqueté fut jeté à l’eau. Les îles grecques en sont les pâles morceaux, innombrables. Fantasme archaïque du grand corps humain morcelé, dont l’unité est à jamais abolie, mais l’artiste en joue. Une île, des îles.

Dans les champs magnétiques de Florence Gourier, c’est l’esprit d’archipel. Les îles sont mobiles, on se rit des obstacles, d’un quelconque point d’appui.

Apparitions, disparitions des îlots : le visiteur peut céder à l’envie de les déplacer d’une mer à l’autre. D’en voler une.

Jeu grave, animé par le goût de la relique fragile.

L’œuvre semble ces portulans, ces cartes marines des navigateurs portugais, où l’on ajoutait des îles piégées, des îles de fantaisie. L’artiste a plongé dans ces mers infinies, où des îles inconnues sont là pour déjouer les ruses des pirates naïfs que nous sommes tous.

Elle désarçonne notre pensée, nous démultiplie, nous allège. Son univers, fait d’air et de lumière, nous innocente enfin.

A propos de… Parcours de Florence Gourier

http://www.exporevue.com/magazine/fr/gourier.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s