Auricoste, Isabelle

Retour à Karp.

Sans ce point aveugle à chacun des protagonistes, sans ce non dit, cette folie sous-jacente et contenue,  le récit n’existerait pas. S’il tient, c’est par  ce qu’il  suggère, l’absence d’explication finale, un reste d’obscurité qui obsède encore Judith, des années après.

Judith reviendra mentalement à Karp. Elle tentera de retrouver la vérité.

Lire l’article

P 27.

C’est avant notre arrivée à Karp que l’histoire s’est jouée mais personne ne l’a vu. Ça s’est joué entre nous, nous l’avons joué entre nous : c’était un jeu, un jeu grave entre nous, un jeu que nous ne savions pas jouer.

Le chœur aperçoit de loin le danger. Il voudrait avertir des gens qui se précipitent à la mort et n’entendent pas. Dans leurs gesticulations, leurs cris, leurs élans, une zone d’ombre lui échappe.

Tu n’entends pas ou tu fais semblant ? Tu n’entends pas ce que je te dis quand je t’avertis ? Tu te précipites quand même ? Tu y vas ?


111 pages – 15 euros /EAN 9 782912 824738

Exemplaires prix réduit Librairie Paragraphes

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s